Plus Belle Leur Vie

    Un autre regard sur la série culte


 

Les personnages

  - A-K

  - L-Z

  

Les lieux
  - Généralités 

  - Le bar du Mistral 
  - Le Céleste 
  - Le salon 
  - Le cabinet médical 

  - Phénicie 
  - Autres lieux 

Les intrigues

L'œil de l'expert
 

  - PBLV et la réalité 
  - Le tabac et PBLV 
  - L'homosexualité dans PBLV 

  - La violence dans PBLV

  - Erreurs 

  - Les personnages en prison 

  - Anniversaires des personnages 

  - Statistiques sur les personnages

  - Table 
  - Divers 

  - Arbres généalogiques



Ecrivez-nous


 

 

 

 

 

Le bar du Mistral

 

L'adresse exacte n'est pas mentionnée. Il y a un numéro au-dessus de la porte de la cuisine. Par déduction, avec les autres adresses de la place, on peut penser qu'il s'agit du 3.

 

Le bar du Mistral est tenu par Roland Marci. Il y habite en occupant l'appartement situé au premier étage (52) composé d'une chambre, d'une salle de bain et de toilettes qui servent aussi pour le bar (220). Au fond de la penderie de la chambre, une porte secrète permet d'entrer dans une petite pièce (182). C'est là que Rachel a été cachée pendant la guerre (2). Elle a également servi de planque à Léo soupçonné dans l'affaire Livia (182). On voit parfois la chambre (601, 603, 604, 605, 608, 610, 613, 615, 616). Il y a aussi un salon avec une banquette que l'on ne voit jamais (715).

 

Le bar ouvre à 7 heures (260) mais n'a pas d'horaire de fermeture fixes (404). Il ferme vers 21 heures (404) ou vers 20 heures (****, 2149) mais le bar est ouvert les soirs de match de foot (1567). Le bar ouvre ensuite le soir après que Thomas ait proposé à Barbara et Francesco d'ouvrir au Mistral leur restaurant néo-bistrot (2922). Il est ouvert 7 jours sur 7 (429) mais on apprend ensuite qu'il est fermé le dimanche (2533). Les fermetures sont exceptionnelles : 1121, lors de l'affaire Martial Hébrard (2166 et 2169-2173) et lors du mariage de Thomas (2275). Le bar du Mistral propose aussi une cuisine de brasserie. Le service du midi se fait jusqu'à 14h30 (2127). Il semble qu'il n'y ait pas de carte ou de menu mais simplement un plat du jour (mais une carte est évoquée (2157)). Le bar du Mistral sert du poisson le vendredi (245, 580, 1180). Il est fourni par le poissonnier Roux depuis 30 ans (245), ce qui sera contredit plus tard lorsqu'on apprendra que Fernand Mirbeau est le poissonnier attitré du bar du Mistral (916, 2341). Augustin Paoli livre certaines volailles (2348). Dominique fournit les fruits et légumes depuis 20 ans (2904). Bernier est le marchand de fromages (3145). Il y aura aussi un éphémère service de livraison, "Allo Roland", assuré par Rudy (1172).

 

Après l'incendie du Sélect, Mirta et Roland habiteront un temps au-dessus du bar (2642).

 

Les propriétaires

 

Le bar est dans la famille de Roland depuis 70 ans (1707) et trois générations. Le fondateur est le grand-père de Roland, Agénor Marci (11, 301, 423) mais Roland dit aussi que son arrière grand-père y a travaillé (4). Plus tard, Thomas dira que son grand-père a fondé le bar (2625). Il a été ouvert en 1931 (91). L'argent nécessaire a été prêté à Agénor par son frère Joseph. Joseph s'était enrichi en supervisant la construction du chemin de fer au Congo qui a coûté la vie à de nombreux autochtones (479).

 

Roland est né dans le bar et sa mère y est décédée (2625).

 

François, le fils de Roland, était propriétaire du bar. Il en avait hérité directement de son grand-père en raison des mauvaises relations que Roland entretenait avec son père (4). François le louait à son père (1). Suite à des problèmes financiers, il décide d'augmenter le loyer (1) puis finit par lui vendre (6, 62).

 

Roland se remet à jouer au poker (292, 298, 299), ce qui lui avait valu des ennuis par le passé (292). Pour le détourner définitivement du jeu, François organise sur les conseils de Frémont une fausse partie dans laquelle Roland doit perdre le bar. Effectivement, Roland met le bar en gage (299). François avoue à son père que la partie était fausse mais il s'est fait piéger par Frémont qui réclame maintenant son dû, soit 50000 euro (300). Roland lui cède le bar (301) mais Frémont ne peut pas exercer en raison de ses démêlés judiciaires et confie la gérance à Mélanie (302). Thomas hérite de Carole et rachète le bar à Frémont pour 50000 euro (303). François, qui souhaite participer à l'opération, paye ensuite 25000 euro à Thomas (304) et Roland décide de partager la propriété du bar en trois parts égales (304). Mais on apprend ensuite que Thomas a la moitié des parts avec François (1348). Cela est incohérent avec les trois parts égales mais on voit aussi que dans l'opération de rachat à Frémont, seuls François et Thomas ont mis de l'argent. Lorsque Roland décide de prendre sa retraite, Thomas prend seul les rênes (2146). Il décide plusieurs changements : une nouvelle carte (2157), un coin lounge (****) et l'organisation de soirées le jeudi (****). François, Roland et Thomas restent associés (2165). Thomas décide de céder 10 % de ses parts à ses enfants pour un euro (2625). Il est dit qu'elles valent 10000 euros (2625). Alors que Barbara et Francesco ont une proposition pour reprendre un restaurant, Thomas leur offre 5 % des parts pour les retenir. Ils acceptent finalement (2922). Ils peuvent également proposer leur cuisine néo-bistrot le soir (2922). Francesco démissionne (3149).

 

Ce qu'on y sert

 

Roland y sert ses spécialités. Tout est fait maison (1210). La liste suivante détaille les plats servis (elle ne tient pas compte des inscriptions sur l'ardoise de la façade) : la daube (1, 11, 50, 55, 79, 81, 207, 212, 215, 303, 499, 567, 580, 584, 663, 700, 721, 941, 1037, 1043, 1167, 1523, 1710, 1767, 1894, 1895, 1921, 2046, 2060, 2150, 2156, 2371, 2533, 2536, 2545, 2549, 2587, 2697, 2729, 2881, 2922), les rougets (9), la crème caramel (42, 2321), la bourride (57), le coq au vin (111), le tajine (116), les pieds-paquets (128, 215, 305, 353, 480, 580, 584, 931, 1044, 1537, 1710, 1809, 2150, 2157, 2506, 2536, 2552, 2558, 2559, 2560, 2587, 2909, 2922), les gnocchi (119), les gnocchi à la tomate (129), les petits farcis (193, 273, 353, 946, 1177, 1209, 1273, 1386, 1523, 1541, 1710, 2536, 2805), le poulet basquaise (351, 705), les navettes (364), les endives au jambon (384, 2738), la pissaladière (38, 405, 904, 1275), les calamars (423), la tarte au citron (69, 440, 1364, 1524, 1686, 2345, 2548, 2751), l'aïoli au curry (494) ou l'aïoli (sans précision) (6, 30, 656, 686, 1180, 1266, 1767, 1769), l'omelette (162, 167, 551, 1249), la ratatouille (24, 1663, 1769), le cassoulet (610), le clafoutis (758, 1318), les lasagnes (829, 2576), la blanquette de lotte (843), le fondant au chocolat (845), la bouillabaisse (584, 867, 918, 1037, 1536, 1710, 2568, 2570), la blanquette (de quoi ?) (571, 872, 918, 1088, 1364, 2289, 2564, 2679, 2850), le lapin au fenouil (884), l'osso-buco (565, 887, 918, 1767, 1769, 2518), les pique-aux-dents (686), le tian d'aubergine (686), les tomates farcies (722), le poulet aux olives (753), la brandade (895, 1780, 2378, 2540), les calamars à la provençale (960), le civet (1041), le bœuf bourguignon (1113), le gratin dauphinois (1115, 1656), le sauté de veau (1169, 1647, 2459, 3014), le tiramisu (1183, 2750), les cannellonis (1187, 1463), la tarte au citron (1187, 2046), la tarte aux fraises (1208), la mousse au chocolat (1210, 2348), la crème brûlée (1210), le moelleux au chocolat (1248, 2372, 2751), la tarte à l'abricot (1278), les rougets (1275), la terrine de lapin (1283), la dorade (1285, 2853), les tartelettes (1287), fricassée de champignons des bois à l'ail (1314), le gâteau au chocolat (1352), les quenelles à la crème (1386), la paella (1389, 1526, 1759), le gratin de pastèque aux figues (1526), l'anchoïade (1537), la tapenade (1537), la tarte poire-chocolat (1551), l'omelette aux tomates (1551), le pan-bagnat (1567), la brandade (1591, 2496)), le pot au feu (1663), la soupe de poisson (1663), la blanquette de veau (1409, 1678, 1928, 2518), le risotto (1727), la piperade (1738, 1739), la tarte aux pommes (609, 610, 1764), les accras (1778), le lapin à la moutarde (1861), le loup grillé (1967), les filets de rougets (1985), la tarte à la rhubarbe (2179), le bœuf bourguignon (2186), la tarte aux mirabelles (2321), les côtes de porc / gratin dauphinois (2339), le coquelet à la provençale (2348), le tajine (2356), le loup / purée de céleri (2369), la cervelle aux petits légumes (2521), la langue de veau sauce aux câpres (2528), la salade provençale (2533), la salade de poulpe (2536), la salade niçoise (2552), la tarte aux amandes (2558), la cuisse de canard aux petits navets (2733), la morue (2742), le loup (au four ; 2750), le croustillant de chèvre (2750), la dorade grillée (2782), le tian (2875). A noter que Roland ne propose pas de profiteroles car il n'aime pas ça (1210). De même, il ne fait jamais de choucroute car pas assez local (2027). Il ne sert jamais de soupe (2161). A noter également qu'il utilise parfois des produits congelés comme la morue (1780).

 

D'autres personnes ont fait des plats. Il y a eu tout d'abord Clémence Bizet : les cailles à l'armagnac (584), la blanquette de veau (590) et la blanquette (608). Il y a ensuite Barbara : ****, la pissaladière (1838), le gratin (1839), les beignets de calamars (1842), les petits farcis (1846), papillote aux agrumes (1865), le sauté de veau (1883), le Parmentier de Canard (1908), le flan (1915), le clafouti (1936), le cabillaud au jambon de Parme (1952), l'osso-bucco (2075), la tarte aux poires (2075), le coq à la provençale (2078), le bœuf bourguignon (2160), le navarin (2161), le bœuf aux olives (2209), le cabillaud (2209), le loup au beurre blanc (2219), le navarin d'agneau (2219), le tiramisu (2258), la moussaka (2358), la salade niçoise (2358), la daube (2358), la blanquette de veau (2359), le lapin à la moutarde (2362), la faisselle au coulis de mangue (2855), Mirta suite à un pari avec Roland (paëlla (1822)) et la professeur de cuisine de Barbara (foie gras mi-cuit (1909)). Lorsque Francesco et Barbara ouvrent le soir, il est difficile de savoir qui cuisine quoi précisément. Sont cités : poulet au curry (2903), gratin de panais (2904), fricassée de poulet (2909), tarte fine aux pommes (2909), risotto de homard (2923), blanquette de lotte (2923), brandade de rascasse (2923), tiramisu (2923), feuilleté rhubarbe (2929), crème brûlée à la fleur de lavande (2929), petit salé aux lentilles (2933), les raviolis à la truffe (2937), feuillantine d'agneau (2937), céviches de poulet au manioc truffé (2954), financier au romarin et sa compote d'abricot (2954), ris de veau à la brisure de truffes (2964), bavette-échalotes (2970), risotto aux champignons (2990), risotto au citron confit (2994), sauté de veau (3016), cabillaud (3016), merlu (3021), joue de bœuf (3021), salade de tomates aux herbes (3021), risotto pamplemousse / Saint-Jacques (3042), salade d'endives (3042), flan (3042), salade de fruits (3042), lieu noir snacké à la purée de carottes (3047), dos de cabillaud avec du chorizo et du riz sauvage (3051), croustillant de veau aux deux purées (3051), carpaccio de saumon au citron vert et baies roses (3060), rascasse au citron confit (3063), carpaccio de bœuf et mesclun de montagne (3063), carpaccio de rascasse (3072), lotte rôtie aux figues (3085), filet mignon au citron vert avec son écrasé de pommes de terre Vitelotte (3106), financier à la pistache (3123), salade du pêcheur (3128), poisson du jour et sa polenta au parmesan (3128), filet de julienne au gingembre (3142), sauté de veau (3180), lasagnes au saumon (3185), panacotta (3187), poulet au curry et à la mangue (3189), risotto aux cèpes (3258), chou braisé au beurre de Roquefort (3258), saint-jacques poêlées à la vinaigrette d'herbes (3258), velouté de céleri à la truffe (3258), ananas rôti au miel (3258), côtes d'agneau (3283), filet de loup (3283).

 

Les tarifs

 

- Café à 1,10 euro (108), à 1,20 euro (déduction 714), à 1,30 euro (1094), 1,20 euro (1141, 1154), 1,50 euro (1609), 1,20 euro (1699, 1700)

- Noisette à 1,20 euro (139)

- Jus d'orange à 3 euro (489)

- Thé à 2,50 euro (déduction 634)

- Sandwich jambon à 3,50 euro (753)

- Eau gazeuse à 1,90 euro (911)

- Bouteille de champagne à 50 euro (1112)

- Plat du jour à 10 euro (1122), à 10,25 euro (1212), à 11 euro (1223), à 8 euro (1390)

- Chocolat à 2,20 euro (1371)

- Pastis à 1,50 euro (1393)

- Thé à 2,50 euro (1394)

- Crêpe à 3 euro (1420)

- Sandwich à 2,30 euro (1452)

- Diabolo à 1,50 euro (1587)

- Chocolat et un croissant pour 2,30 euro (1613)

- Eau minérale à 2,50 euro (1724)

- Sirop à 2,50 euro (1851)

- Sandwich jambon-beurre à 3,50 euro (1868)

- Petit déjeuner complet à 8,50 euro (1885)

- Demi à 2,50 euro (1932)

- Brandy à 3,50 euro (1936)

- Monaco à 2,50 euro (1937)

- Demi à 2,50 euro (1959)

- Demi à 2 euro (2050)

- Plat du jour avec un café à 12,50 euro (2058)

- Jus de fruit à 3,10 euro (2128)

- 2 cafés en terrasse à 3 euro (2303)

- Petit-déjeuner au Sélect à 8 euro (2362)

- Coupe de champagne à 6 euro (2365)

- Le plat du jour est à 12 euro (2369, 2601)

- La daube est à 12 euro (2533)

- La salade provençale est à 8 euro (2533)

- 1 café et 1 croissant pour 2,70 euro (2798)

- 1 café et 1 croissant pour 4,80 euro (2906)

- Le plat du jour est à 10 euro (2909)

- Risotto aux champignons à 9 euro (2990)

- Demi à 4 euro (3029)

- 1 plat du jour et 1 bière à 16 euro (3056)

 

Les employés

 

- Abdel Fedala (2343)

- Alain Jacquet (851-852)

- Baptiste Marlet (2804-date indéterminée ; probablement depuis 2801)

- Barbara Evenot (1760-2882 et 2898-en cours)

- Benoît Cassagne (1401-1423)

- Charles Frémont (2357, déduction 2358-2362)

- Corinne Metzer (dans les années 1980 ; 1501)

- Cyril Munz (553-560)

- Djawad Sangha (1359-1370) après un essai (1357)

- Dylan Jobert (1023-1030)

- Estelle Cantorel (1036-date indéterminée)

- Fabien Rinato (750-809)

- Francesco Ibaldi (date indéterminée-3149)

- Francis Grangier (962-976)

- Gaspard Espira (1635)

- Juliette Frémont (133)

- Kamel Suny (656-661)

- Laurence Durant (2717)

- Pauline Prieur (2726-2864)

- Malik Nassri (1 à 60)

- Martial Hébrard (2153-2165)

- Mélanie Rinato (1-en cours)

- Mélissa (376-379)

- Sabrina (2934-en cours) après une période d'essai (2928)

- Sonia Ribeira (961-962)

- Thomas Marci (135-en cours)

- Rosy Juaz (1574)

- Bettina Troyer (1283-1284)

- Yvan Sakgaev (1292-1310)

 

Des personnages aident parfois au bar : Rachel (14, 1286), François (58), François et Lucas (91, 96), Malik (105), Ann (425), Clémence (583, 584, 590, 597, 607, 608, 610), Johanna (696, 700, 1822), Mirta (1408, 1822, 1823), Wanda (1822), Corinne Metzger (1509), Etienne Régnier (2592, 2600), Francesco (2909), Mélanie (3088). Enfin, Iris Lenoir, la mère de Thomas, était chanteuse et se produisait au bar (141).

 

© Plusbelleleurvie.fr. Tous droits réservés.

 

PlusBelleLeurVie.fr  Tous droits réservés © 2017